La Saga des Wildenstern, tome 1 : Voraces de Oisin McGann

Publié le par Jean-Louis Dragon

La Saga des Wildenstern, tome 1 : Voraces de Oisin  McGann

Mode SP Livre lu en 2010 - Éditions Mango

Nombre de pages : 300

ISBN-10: 2740427050

ISBN-13: 978-2740427057

Présentation de l'éditeur :

« Dans un monde où les véhicules rugissent comme des animaux sauvages, même les morts sont dangereux... »
Alors qu il revient d Afrique, Nate Wildenstern découvre que son frère a été assassiné et que tout l'accuse. Aussitôt, il soupçonne un complot. Après tout, sa famille n'est-elle pas entraînée depuis l'enfance à la trahison et au meurtre ?
Nate fait son enquête, jusqu'au jour où sont retrouvées les momies de quatre de ses ancêtres... bien décidés à prendre le contrôle des Wildenstern.

Mon avis :

C'est avec plaisir que j'ai lu ce roman fantastique de Oisin McGann aux allures de Steampunk. Je suis certain que ce livre ravira autant les adultes que les ados !
L'histoire se passe à Dublin dans l'Irlande Du Nord de l'époque victorienne. Nate, 18 ans, troisième héritier d'une des familles les plus puissantes au monde se voit propulser dans une affaire de meurtre, de complots et de trahisons. Tout cela au sein même de son clan familial : Les Wildenstern

Alors vous vous demandez où est le fantastique dans tout ça ? Et bien il est implanté au sein même du décor posé par Oisin McGann. Déjà dans cette idée farfelue, infantile et incroyablement géniale des mécanimaux.
Les mécanimaux sont une symbiose entre l'animal et la machine. Lisez ce livre et vous verrez à quel point McGann gère son sujet avec génie ! Un grand bravo rien que p
our ça !

Et puis il y a cette atmosphère qui tourne autour du clan Wildenstern, les capacités exceptionnelles qu'ont les membres de cette famille, leur soif de pouvoir et leur cruauté.

Bien sûr en fin de compte, il ne s'agit que d'une histoire de meurtre, de trahisons et de complots et je m'attendais à un peu plus de rebondissements à la toute fin de l'histoire, mais bon vraiment "Voraces" est un roman qui vaut le détour et qui vaut vraiment la peine d'être dévor
é !

Le décor planté par Oisin McGann est vraiment exceptionnel !

Note globale : 19/20

Publié dans Auteur Lettre M

Commenter cet article