Alcatraz contre les infâmes bibliothécaires de Brandon Sanderson

Publié le par Jean-Louis Dragon

Alcatraz contre les infâmes bibliothécaires de Brandon Sanderson

Mode SP Livre lu en 2010 - Éditions Mango

Nombre de pages : 310

ISBN-10: 2740427050

ISBN-13: 978-2740427057

Présentation de l'éditeur :

Je m'appelle Alcatraz. J'ai treize ans, je suis orphelin et je ne suis pas un gentil. Laissez-moi vous dire une bonne chose : si un vieux bonhomme à la santé mentale douteuse débarque chez vous sous prétexte qu'il est votre grand-père et que vous devez l'accompagner dans une espèce de quête mystique... refusez sans hésiter. Je fus obligé d'enfreindre cette règle ; c'était un cas de force majeure. Mais croyez-moi, c'est à ce moment-là que mon destin bascula, direction sacrifices, dinosaures, magie noire et infâmes bibliothécaires.

Mon avis :

Brandon Sanderson nous offre ici le premier tome d'une saga qui ne pourrait avoir aucune fin et dont le nombre de tomes dépendra à coup sûr de son succès.

Pour ma part, je n'ai pas été totalement convaincu par ce premier opus. Si j'ai apprécié les scènes d'actions, l'intrigue dans son ensemble et surtout le sens caché du livre, qui attire notre attention sur le fait que le monde qui nous entoure n'est pas forcément tel qu'on le croit, il y a pas mal de détails qui m'ont agacé.

L'absurde pour commencer et pour autant, je suis friand d'absurdités en tout genre, mais là ce n'est plus de l'absurde à proprement parlé, c'est du ridicule et oui, c'est beaucoup trop risible ! Ça part dans le n'importe quoi et dans tous les sens à tel point que l'auteur pourrait se permettre des contresens et des aberrations dans son récit qu'on ne le remarquerait même pas.

Les personnages ne sont pas du tout crédibles, encore moins attachants et que dire du personnage principale plus agaçant qu'autre chose...

Le style d'écriture est trop niais pour mon goût. J'estime qu'il y a des livres pour enfants qui méritent beaucoup plus d'attentions que celui-là et sont beaucoup mieux écrits !

Je me suis aussi vite lassé des interventions intempestives et inutiles du narrateur, de son ton arrogant et de ces provocations à dix balles..

Bref, Brandon Sanderson a de l'imagination certes et loin de vous l'idée de croire que j'ai détesté ce roman. Ça se laisse lire, d'accord mais de là à ce que certains veulent en faire un film...

Note globale : 12/20

Publié dans Auteur Lettre S

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article