Mon amie Adèle de Sarah Pinborough

Publié le par Jean-Louis Dragon

Mon amie Adèle de Sarah Pinborough

Mode SP Livre lu en juillet 2017 Editions Préludes

Nombre de pages : 448

ISBN-10: 2253107883
ISBN-13: 978-2253107880

Présentation de l'éditeur :

LOUISE
Mère célibataire, elle est coincée dans un quotidien minuté. Un soir pourtant elle embrasse un homme dans un bar… sans savoir qu’il est son nouveau patron.

DAVID
Psychiatre renommé et dévoué à sa femme, il regrette ce baiser mais ne peut s’empêcher de tomber amoureux de son assistante.

ADÈLE
L’épouse de David semble n’avoir aucun défaut. Si ce n’est de vouloir à tout prix devenir l’amie de Louise...

Fascinée par ce couple modèle, Louise se retrouve malgré elle piégée au coeur de leur mariage. Et peu à peu, elle commence à entrevoir des failles.

David est-il l’homme qu’il prétend être ?
Adèle, aussi vulnérable qu’elle y paraît ?
Et par quel secret inavouable sont-ils liés l’un à l’autre ?

 

Mon avis :

Erreur sur la marchandise...
Dès la couverture, l'éditeur nous promet une fin de dingue sur fond de hashtag.
Mouais...
La fin, je la trouve plus invraisemblable que dingue pour tout dire.
On frôle ici le fantastique.
Non, en fait, on ne le frôle pas, on trempe carrément dedans.
Mais ce n'est pas ce qui m'a le plus gêné.
Non, ce qui m'a vraiment gêné, c'est cette histoire de seconde porte et cette fin qui est tout bonnement impossible lorsqu'on s'intéresse réellement au sujet.
C'est trop facile...
Alors difficile de ne pas spoiler, mais j'ai horreur de faire une chronique en racontant l'histoire — pour un résumé, il suffit de lire la présentation de l'éditeur — alors je ne vais pas déroger à la règle.
Du coup, vous n'allez peut-être rien comprendre à ma chronique, mais c'est pas grave.
Vous finirez par comprendre.
Donc cette histoire de porte et de seconde porte...
Eh bien, j'ai trouvé en premier lieu ça génial.
Surtout qu'il n'y a en effet qu'un pas entre les deux phénomènes.
Le problème, c'est qu'il n'y a aucune profondeur ici.
J'ai trouvé l'exploitation des phénomènes maladroite. Après, ça reste une exploitation subjective, mais balancer tout ça sans réelles explications, sans réels fondements...
Non, c'est tout simplement pas possible lorsqu'on dit écrire des thrillers sombres et dérangeants.
On est en face de lecteurs cartésiens donc on se doit de coller à la réalité. Ou du moins d'expliquer en fond et en large, le pourquoi du comment.
Ou alors, on assume le fait d'écrire du fantastique et on ne prétend pas écrire autre chose.
Car, c'est se moquer un peu du monde que ne pas admettre qu'on baigne en fait dans le fantastique ici.
Pourquoi ne pas assumer le fait d'écrire du fantastique ?
Pourquoi nous vendre ça sous l'aspect d'un simple thriller ?
Et puis cette fin...
Sacrebleu, on plonge complètement dans le sensationnalisme de foire là. Tel un semeur d'épouvante, l'auteure préfère fait peur pour nous vendre sa marchandise que de chercher la vérité.
Donc il y a erreur sur la marchandise.
C'est dommage d'autant plus que ce roman est vraiment plaisant, presque jouissif.
Le triangle amoureux est vraiment bien exploité. Certes, cette première personne du singulier nous cloisonne, mais le rendu des émotions est vraiment bon.
On s'attache aux personnages, on a beaucoup d'empathie pour eux.
L'auteure nous dévoile les indices peu à peu.
Pour ma part, j'avais de gros doutes sur le fin mot de l'histoire et ce presque dès le début en raison d'un indice bien précis qui correspond à des voies étroites et interdites.
L'écriture n'est pas transcendante, mais le style suffisamment bon pour nous donner envie de tourner les pages.
Mon ami Adèle reste un bon roman qui surprendra.
Maintenant, cela dépendra du point de vue de chacun.
Mon ressenti sur le roman était vraiment bon jusqu'à la dernière centaine de pages.
J'ai juste été déçu par la fin parce que j'ai lu beaucoup de bouquins ésotériques qui traitaient de ces portes en question et parce que je regrette que l'auteure ait traité le sujet sans réelle profondeur.
Trop facile...
Fichtre...

Note globale : 14/20

 

Publié dans Auteur Lettre P

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gabyelle 08/08/2017 10:53

Je te rejoins totalement sur ton ressenti. Cela me rassure de ne pas être la seule à avoir un avis mitigé. Dommage, il y avait un réel potentiel.