La Ferme du bout du monde de Sarah Vaughan

Publié le par Jean-Louis Dragon

La Ferme du bout du monde de Sarah Vaughan

Mode SP Livre lu en mai 2017 Editions Préludes

Nombre de pages : 448

ISBN-10: 2253107867

ISBN-13: 978-2253107866

Présentation de l'éditeur :

Cornouailles, une ferme isolée au sommet d une falaise. Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs abritent depuis trois générations une famille... et ses secrets.1939. Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu à cet été 1943 qui bouleverse leur destin. Été 2014. La jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de sa grand-mère Maggie. Mais rien ne l a préparée à ce qu elle y découvrira. Deux étés, séparés par un drame inavouable. Peut-on tout réparer soixante-dix ans plus tard ?

Mon avis :

Voilà un roman qui se laisse lire, mais qui manque, pour ma part, d'un peu de passion, d'un peu de ferveur. Et pourtant, on touche ici le domaine du sentimental.

Mais si les émotions sont là, il manque pour moi un peu de folie dans la plume.

L'écriture est pour autant très agréable, très poétique, mais le rythme n'est pas transcendant. J'aurai aimé que ça bouge un peu plus, que l'on soit moins dans la passivité, moins détaché du monde de Sarah.

De ce fait, je n'ai pas réussi à trop m'attacher aux personnages. Il y a un côté trop impersonnel qui m'a dérangé dans ce roman.

L'intrigue en elle même est intéressante et joliment ficelée, mais déjà-vu... Ce n'est pas très grave me direz-vous puisque tout le monde recycle tout le monde dans l'art. Cependant, l'intrigue est traitée de manière un peu trop classique pour ma part.

Ce roman n'est certes pas transcendant, mais il n'est pas non plus mauvais. Il se laisse lire. Le décor donne envie. On sent que l'auteure aime les Cornouailles et, elle se fait plaisir dans ses descriptions.

Un peu trop paradisiaque ? Manque de réalisme ?

En tout cas, ça donne envie de passer ses vacances en Angleterre !

Nous avons une belle vision de la ferme tantôt dans les années 40, tantôt de nos jours. Les bonds dans le temps sont assez bien maitrisés. C'est un bon point.

La fin non plus n'est pas mauvaise, elle manque juste un peu de mordant, c'est tout et de profondeur.

Voilà donc, je me répète, un roman qui n'est pas transcendant, mais qui n'est pas mauvais non plus. Il sonne juste un peu trop classique à mon goût, un peu trop prévisible aussi.

Note globale : 12/20

Publié dans Auteur Lettre V

Commenter cet article