Le Tailleur de pierre de Camilla Läckberg

Publié le par Jean-Louis Dragon

Le Tailleur de pierre de Camilla Läckberg

Mode PAL livre lu en décembre 2016 Editions Audiolib

Lu par Christine Pâris.

ISBN-10: 2356412204

ISBN-13: 978-2356412201

477 pages pour 14 heures d'écoute environ

Présentation de l'éditeur :

"La dernière nasse était particulièrement lourde et il cala son pied sur le plat-bord pour la dégager sans se déséquilibrer. Lentement il la sentit céder et il espérait ne pas l'avoir esquintée. Il jeta un coup d'oeil par-dessus bord mais ce qu'il vit n'était pas le casier. C'était une main blanche qui fendit la surface agitée de l'eau et sembla montrer le ciel l'espace d'un instant.
Son premier réflexe fut de lâcher la corde et de laisser cette chose disparaître dans les profondeurs..."
Un pêcheur de Fjällbacka trouve une petite fille noyée. Bientôt, on constate que Sara, sept ans. a de l'eau douce savonneuse dans les poumons. Quelqu'un l'a donc tuée avant de la jeter à la mer. Mais qui peut vouloir du mal à une petite fille ?
Alors qu'Erica vient de mettre leur bébé au monde et qu'il est bouleversé d'être papa. Patrik Hedström mène l'enquête sur cette horrible affaire. Car sous les apparences tranquilles. Fjällbacka dissimule de sordides relations humaines - querelles de voisinage, conflits familiaux, pratiques pédophiles - dont les origines peuvent remonter jusqu'aux années 1920. Quant aux coupables, ils pour­raient même avoir quitté la ville depuis longtemps. Mais lui vouer une haine éternelle.

Camilla Läckberg-Eriksson, née le 30 août 1974, est l'auteur de plusieurs romans noirs mettant en scène Erica Falck et dont l'intrigue se situe toujours à Fjällbacka, port de pêche de la côte ouest en Suède. Ses outrages se sont tous classés parmi les meil­leures rentes de ces dernières années dans sou pays et le succès est aussi de mise à l'étranger.
Dans la collection "Actes noirs" ont déjà paru La Princesse des glaces (2008) et Le Prédicateur (2009).

 

Mon avis :


Deuxième livre que je déguste de Camilla Läckberg et, je comprends le succès de cette dernière qui arrive à faire en sorte que le lecteur s'attache vraiment aux personnages.
En définitif, si je poursuis la suite des aventures d'Erika et de Patrik, c'est surtout pour avoir de leurs nouvelles, car au niveau des enquêtes, Läckberg reproduit le même schéma et use des mêmes subterfuges que dans La Princesse des Glaces, c'est pas encore déroutant, mais cela pourrait devenir lassant à force.
Pour ma part, j'ai quand même été un peu contrarié. Comme pour La Princesse des Glaces, j'ai été déçu par le dénouement, par le coupable en lui-même, par le mobile en lui-même etc. Même si tout se tient, j'ai trouvé les fils conducteurs un peu gros. Un peu tiré par les cheveux.
Et pourtant Camilla Läckberg fait beaucoup d'efforts pour nous servir un menu convenable et, je ne peux pas lui enlever ce mérite.
Même si je suis déçu par l'intrigue policière, j'ai beaucoup aimé les personnages, leurs histoires, la façon qu'à l'auteure de faire de Fjällbacka, sa ville natale, une plaque tournante des plus gros crimes suédois. C'est un peu fou en y pensant !
Bref, déçu par le dénouement, mais ravi de retrouver quelques personnages, c'est donc une lecture mitigée que j'ai pu faire du roman Le Tailleur de Pierre.
J'ai été un peu agacé, c'est vrai, mais c'est une histoire de goût.
Je ne sais pas si je vais poursuivre la série, cependant, il me semble avoir raté un opus entre le tailleur de pierre et la Princesse des Glaces donc j'ai ajouté le prédicateur à ma PAE !

Histoire de voir si la mécanique avait été différente entre temps aussi !

A suivre donc...

Note globale : 12/20

Publié dans Auteur Lettre L

Commenter cet article