Pierre Trouvé de Roland Saussac

Publié le par Jean-Louis Dragon

Pierre Trouvé de Roland Saussac

Mode SP livre lu en octobre 2016 Éditions du Poutan
Nombre de pages : 508

ISBN : 291860769X

Présentation de l'éditeur : 

Pierre était maintenant un grand garçon. Savait-il que, selon le règlement, il devait quitter leur chère maison à seize ans ? Que l’administration de l’Assistance publique envisageait de le placer chez de braves paysans qui le feraient dormir dans une grange, près de la fosse à purin ou chez des artisans qui mettraient généreusement un cagibi à sa disposition, partageant son gîte avec un corniaud, puant et plein de puces, seul être à lui porter une certaine affection. Ensuite, à dix-huit ans, on l’enverrait à l’armée afin de clore une jeunesse si heureuse, si prometteuse, et de le mettre au service de la France. Puis, on ferait de lui un brave ouvrier, exténué par des journées trop longues, définitivement dompté, une médaille du travail en récompense de sa vie de labeur, un petit cadeau du patron, un homme si généreux, toujours la même boîte de chocolats, offerte le jour de sa mise au rebut. Il pourrait mourir tranquille, regretté de tous et de personne. Bien entendu, il se serait marié avec une bonne pondeuse qui lui aurait fait quatre enfants. »

C’est ainsi que le directeur de l’orphelinat imagine la vie de Pierre Trouvé, orphelin de père et de mère, laissé à la charge de la Nation en février 1894.
Elle aurait pu se résumer ainsi cette existence, de façon froide et linéaire, à l’opposé du récit kaléidoscopique que nous propose Roland Saussac. Des montagnes de l’Ardèche, aux champs de bataille de la Grande Guerre, en passant par Valence, Voiron, Lyon, Casablanca, Roanne ou Paris… Au gré des pérégrinations ou des fantasmagories de son personnage principal, l’auteur écrit pour nous – avec des effets de réel saisissants – la destinée d’un héros ordinaire du XXe siècle.

 

Mon avis :

Sacré morceau que ce roman historique. J'avoue avoir mis du temps à m'habituer au rythme et au style du conteur, mais je me suis accroché et en définitif, je ne regrette pas ma lecture.

Loin de là !

Pavé de plus de 500 pages, il aurait largement pu en faire 1000 avec une mise en page aérée. Celle-ci ne m'a cependant pas posé problème et je comprend largement le souci de l'éditeur de devoir compacter au mieux pour minimiser, d'une part les frais d'envois exorbitants du grand postier, mais aussi d'autre part, de ne pas effrayer un lecteur qui, de nos jours, se laisse facilement terrorisé par la largeur de la tranche.

En somme présenter un pavé dit historique de plus de 1000 pages peut s'avérer problématique.

C'est d'autant plus dommageable lorsque le roman mérite d'être lu.

Ici ça décoiffe. Au niveau du rythme et du style surtout.

Roland Saussac ne se contente pas seulement de raconter la vie de A à Z de Pierre Trouvé, mais également de tous ceux qui ont compter dans la vie de ce dernier.

Il y a donc beaucoup de personnages, beaucoup de flashbacks (ça s'en va et ça revient !) et c'est vrai, c'est parfois assez déconcertant. Il faut rester bien concentré dans sa lecture !

Après un certain temps, on finit par s'habituer. Le risque pour le lecteur, c'est qu'il ne s'habitue pas à temps et finit par abandonner.

Le style est tranchant, parfois acerbe et nous berce dans une douce ironie. Roland Saussac ne la joue pas pour autant moralisateur.

Il ne fait que conter et constater.

Grâce à l'auteur, la vie de Pierre Trouvé est fortement enrichie sans être exagéré. On ne peut que féliciter l'écrivain pour les détails retranscrits ici.

Si je devais tatillonner, je ne mettrai que trois étoiles et demi en raison de certains passages assez nébuleux qui nous font perdre parfois le fil, mais je ne tatillonnerai pas car je trouve les quatre étoiles méritées.

Une jolie pierre à l'édifice des romans historiques !


Note globale : 15/20

Publié dans Auteur Lettre S

Commenter cet article