Les Perles noires de Jackie O. de Stéphane Carlier

Publié le par Jean-Louis Dragon

Les Perles noires de Jackie O. de Stéphane Carlier

Mode SP livre lu en juin 2016 Éditions Le Cherche Midi

Nombre de pages : 416

ISBN-10: 2749150205

ISBN-13: 978-2749150208

Présentation de l'éditeur :

Gaby, la soixantaine déprimée, est femme de ménage dans les beaux quartiers new-yorkais. Un matin, elle trouve par hasard la combinaison du coffre-fort d'un de ses employeurs, un vieux marchand d'art fortuné. Décidée à mettre la main sur son contenu – et notamment sur un collier ayant autrefois appartenu à Jackie Onassis –, elle imagine un plan particulièrement audacieux. Seulement, cambrioler un appartement huppé de l'Upper East Side, c'est un peu comme plier un drap sans se faire aider, ça demande un certain entraînement...

Mon avis :

Une perle rocambolesque.

Ce roman est une comédie policière. Il plaira à ceux qui aiment le rocambolesque et les personnages dont la vie banale jusque-là devient soudain presque invraisemblable.
Le ton est léger. Même si l’auteur a fait beaucoup d’efforts pour que son intrigue ait assez de consistance et tienne la route.
La plume est fluide, cohérente et va droit au but. C’est une plume moderne qui plait beaucoup de nos jours. Elle a l’avantage de se lire facilement.
Les personnages paraissent donc tous assez banals. L’auteur fait en sorte de les faire passer pour des gros loosers de la vie, mais en définitif ces gens sont comme nous. Ni plus ni moins. Pas que nous soyons tous des perdants, non, non… Il ne faut juste pas s’attarder que sur le négatif dans la vie et c’est que ce fait l’auteur ici quand il décrit la leur.
Stéphane Carlier plante son décor aux USA. Cela en devient presque lassant cette fâcheuse tendance qu’ont les auteurs Français d’immigrer ainsi chez les Américains, mais encore une fois ça permet de toucher un public un peu plus… généraliste ?
Les clichés sont donc assez nombreux et reviennent sans cesse. L’inconvénient des auteurs Français qui fondent leurs décors aux States, c’est qu’ils connaissent tous les mêmes choses (généralement à New-York). Ils nous ressortent les mêmes filons. Et donc le sentiment de déjà-vu est permanent.
L’intrigue en elle-même est super rocambolesque, heureusement pas suffisamment pour qu’on ait l’impression que l’ensemble soit tiré par les cheveux. Chapeau bas à ce niveau, j’avoue !
Le roman n’a pas été une mauvaise lecture en soi. Je n’ai pas trouvé cependant cette comédie irrésistible… Il m’a manqué quelque chose. Je n’ai pas trouvé l’ensemble très drôle, c’est certes léger et assez gentillet dans l’ensemble, mais pour la drôlerie, on repassera…
Par contre, je l’ai trouvé très sympathique, avec un côté assez dandy et une certaine classe. C’est assez paradoxal vu les personnages, mais l’élégance est présente dans ce roman, c’est certain.
Bref, bref, bref… si vous aimez vraiment les comédies policières rocambolesques, ce liv
re est pour vous !

Note globale : 12/20

Publié dans Auteur Lettre C

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article