Un père idéal de Paul Cleave

Publié le par Jean-Louis Dragon

Un père idéal de Paul Cleave

Mode PAL Livre lu en 2011 - Éditions J'ai Lu

Nombre de pages : 405

ISBN-10: 2355840717

ISBN-13: 978-2355840715

Présentation de l'éditeur :

Jack Hunter a longtemps été un bon époux et un père idéal. Un homme bien sous tous rapports, hormis cette petite manie secrète et discutable : le meurtre violent de prostituées. Aussi son fils Edward ne s'attendait-il pas à ce que la police vienne un jour frapper à la porte de leur maison si tranquille pour y arrêter le premier serial killer de l'histoire de Christchurch, Nouvelle-Zélande. Vingt ans plus tard, Edward est à son tour devenu un citoyen modèle. Comptable sans histoire dans un cabinet d'avocats de la ville, il a tout fait pour oublier et faire oublier ses sombres origines. Mais le jour où sa femme est sauvagement assassinée, c'est vers son père, toujours derrière les barreaux, qu'il se tourne pour prendre conseil. Pourra-t-il faire autrement que de marcher sur ses traces ? L'instinct de tueur est-il vraiment héréditaire ? Autant de questions qu'Edward va devoir affronter durant une folle semaine qui verra sa vie bien rangée basculer dans l'horreur.

Mon avis :

Malheureusement, une belle déception ! « Un père idéal » sonne comme « un employé modèle », mais avec les défauts en plus. Ou alors, l'effet de surprise passé, ici, on ne retient que les défauts. Paul Cleave ne change rien à son écriture, mais ici le roman sonne faux et ne tient pas la route. L'intrigue est fragile et les multiples rebondissements à la mords-moi-le-nœud ne permettent pas de la solidifier. Pire, elle manque cruellement de crédibilité et il n'y a rien de pire pour un thriller de manquer de crédibilité.
Quant à l'écriture, elle manque cruellement de profondeur, de détails. Les personnages sont plats et quelconques. On ne s'identifie pas, on ne s'attache p
as.


Bref, un thriller jetable pour moi ! Vite lu, vite expédié !

Note globale : 08/20

Publié dans Auteur Lettre C

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article