Le premier de Nadia Coste

Publié le par Jean-Louis Dragon

Le premier de Nadia Coste

Mode SP Livre lu en avril 2015 - Éditions Scrinéo

Nombre de pages : 311

ISBN-10: 2367402833

ISBN-13: 978-2367402833

Présentation de l'éditeur :

À l origine, il était humain....

Vaïn n'est pas mort. Pourtant, son frère l'a tué.
A-t-il ressuscité ? Pourquoi le soleil brûle-t-il sa peau ?
Pourquoi seul le sang le rassasie-t-il ?
Alors que son désir de vengeance augmente, Vaïn se convainc que la Nature l'a sauvé de la mort pour éliminer son frère et sa descendance maudite... Une traque terrible et périlleuse commence... Elle durera des siècles.

La quête du Premier Immortel depuis la fin du néolithique jusqu'au début de Rome.

Mon avis :

J’ai apprécié la lecture de ce roman fantastique/horreur !

La plume de Nadia Coste est agréable. Oui, j’ai avalé les chapitres avec une certaine délectation.

Le style est propre, maitrisé et le rythme est bon.

L’idée de base est originale. Une idée qui n’a pas dû être très simple à développer, mais l’auteure s’en tire quand même avec brio.

J’ai bien aimé le fil de l’intrigue et cette traque au fil du temps.

Mais… mais j’en aurais voulu encore ! Au fil de ma lecture, je me disais : « mais pourquoi elle ne pousse pas le bouchon plus loin ? »

Après oui, je me doute que poser son intrigue au cœur de la préhistoire pour finir au début de la Rome antique a du poser quelques soucis, mais je suis quand même désolé que Nadia Coste n’ait pas approfondi le sujet.

Je n’ai pas assez voyagé pour ma part… je voulais en découvrir plus… en apprendre plus…

Sniff…

En finissant le roman, on se fait une raison, on sait que c’est impossible. De ce fait, oui, certains pourraient être déçus.

Car franchement, l’intrigue est très intéressante. Dès les premières pages, l’atmosphère est posée et le décor est planté.

C’est avec Vaïn que le lecteur passera le plus clair de son temps. Le personnage est plutôt assez antipathique. Autant prévenir il agace parfois son monde dans ses choix et sa façon de voir les choses. Il est dans la fatalité (ce qui le rend un peu mou parfois) et pas très… joyeux (vivant quoi).

Il agit aussi à contre-courant (donc oui le lecteur pourra avoir l’impression de subir et pourrait avoir envie de lui donner des baffes ! Histoire de le faire réagir !).

J’ai oublié de le préciser, ce livre est assez sombre et ne vous rendra pas joyeux. L’ambiance est austère et bestial.

Un délice pour les fans du genre !

Vaïn s’est lancé dans une traque qui durera des années (pour ne pas dire des siècles). On prend beaucoup de plaisir à le suivre dans cette chasse.

Les descriptions des combats sont très bonnes. C’est la force brute, c’est sanglant, c’est extra !

Les mythes du loup-garou et des vampires sont très bien exploités ! Pourquoi pas ? Il fallait le faire !

La fin m’a aussi fait sourire. Je trouve le rebond qu’a fait l’auteure cocasse et bien trouvé.

Encore, encore, encore ! Voilà ce que j’ai réclamé en fermant le roman… Trop court à mon goût, car vraiment bon !

Note globale : 16,5/20

Publié dans Auteur Lettre C

Commenter cet article